Produits & solutions

La Banque WIR poursuit sa croissance en nageant Ă  contre-courant

Alors que l’année 2023 s’est révélée exigeante, la Banque WIR dépasse une fois de plus la valeur de l’année précédente avec un bénéfice de 16,0 millions de francs. Grâce notamment à une forte croissance des crédits, le total du bilan atteint 6,2 milliards de francs, un nouveau record. L’assemblée générale se verra proposer le versement d’un dividende de 10.75 francs par bon de participation. En 2023, le bon de participation marque également un nouveau record historique dans les 90 ans d’existence de la banque coopérative suisse.

Bâle, le 9 février 2024 | Avec un bénéfice de 16,0 millions de francs, la Banque WIR a dépassé de 2,4% son résultat de l’année précédente (15,7 millions de francs) au cours de l’exercice 2023. «Malgré les nombreuses turbulences politiques et économiques, et en particulier dans un contexte de taux d’intérêt très difficile, la banque a une fois de plus démontré sa force», déclare fièrement Bruno Stiegeler, CEO, en évoquant ce résultat. Ces chiffres sont d’autant plus réjouissants que la Banque WIR est parvenue à ce résultat en offrant à sa clientèle des conditions qui vont à l’encontre de ce que proposent ses concurrents: «Contrairement à ce que l’on observe couramment dans le secteur financier, nous avons rigoureusement répercuté la hausse progressive des taux de la Banque nationale suisse sur nos produits d’épargne et de prévoyance», précise Bruno Stiegeler. «Nous nageons également à contre-courant en ce qui concerne les crédits dans le domaine des hypothèques du marché monétaire, pour lesquels nous appliquons un mécanisme de taux d’intérêt transparent très favorable à la clientèle.»

La croissance est particulièrement forte pour les crĂ©dits hypothĂ©caires: le rĂ©sultat de cette activitĂ© atteint en effet près de 4,8 milliards de francs, ce qui inscrit la banque coopĂ©rative 100% suisse dans une progression de 7% en glissement annuel (4,5 milliards de francs en 2022). La Banque WIR confirme ainsi une nouvelle fois son rĂ´le de leader en matière de soutien financier aux secteurs de la construction et de l’immobilier.

Afflux important d’argent frais grâce à une offre d’épargne de premier ordre – mix de refinancement équilibré

En lançant le «compte d’épargne plus» assorti d’un taux d’intĂ©rĂŞt de 1,8%, le plus haut de Suisse, la Banque WIR avait dĂ©jĂ  bouleversĂ© le marchĂ© au printemps 2023 – avec en outre des augmentations de taux diverses sur l’ensemble de son offre de comptes. «Par notre politique de taux d’intĂ©rĂŞt, nous tenons la promesse inhĂ©rente Ă  notre mission: toujours offrir d’excellentes conditions pour l’épargne et la prĂ©voyance», ajoute Bruno Stiegeler. Cette politique a engendrĂ© une croissance de 2% des dĂ©pĂ´ts de la clientèle, qui se chiffrent Ă  4,3 milliards de francs.

«Au vu de notre politique de prise de risques prudente, il s’agit là d’une croissance d’une grande qualité», précise le CFO, Mathias Thurneysen. Cela se reflète également dans le mix de refinancement équilibré composé de fonds de la clientèle et d’emprunts sur lettre de gage. Le directeur financier ajoute: «La poursuite de la croissance des emprunts sur lettre de gage peut être considérée comme un label de qualité pour notre portefeuille de crédits.»

En ce qui concerne les hypothèques du marché monétaire, la Banque WIR avait opté, lors de l’adoption du taux d’intérêt de référence suisse Saron en février 2020, pour la méthode de calcul «Last Reset», avec laquelle l’impact de l’ajustement du Saron sur le débit des intérêts est différé. Il s’agissait, là encore, d’un choix à contre-courant. «Nos clientes et clients connaissent le taux d’intérêt au début de chaque trimestre et ne subissent aucun décompte rétroactif», explique Bruno Stiegeler. «Pour le dire plus simplement, cela signifie: plus de transparence, plus d’équité.» Malgré la hausse des coûts de refinancement (par exemple pour les emprunts sur lettre de gage) et ces excellentes conditions offertes sur les produits d’épargne et de prévoyance, le résultat brut des opérations d’intérêts a augmenté de 1,7% pour atteindre 69,4 millions de francs.

Record absolu pour le total du bilan et le bon de participation

Avec cette croissance Ă  l’actif et au passif, le total du bilan, qui s’élève Ă  6,2 milliards de francs (+2,9%), a atteint un nouveau record absolu dans l’histoire bientĂ´t nonagĂ©naire de la banque. «Le total du bilan de la Banque WIR a augmentĂ© d’environ deux milliards de francs au cours de la dernière dĂ©cennie», rappelle Bruno Stiegeler. Pour assurer la poursuite de la croissance, le CEO a annoncĂ© une augmentation de capital en 2024. «Si nous franchissons ce pas, c’est aussi pour rĂ©pondre aux exigences sans cesse croissantes du rĂ©gulateur.»

Comme d’habitude, la base de capital de la Banque WIR est parfaitement saine: en effet, les capitaux propres au 31 dĂ©cembre 2023 s’élevaient Ă  576,5 millions de francs, et Ă  raison de 8,9%, la quote-part de fonds propres non pondĂ©rĂ©e est de plusieurs fois supĂ©rieure Ă  l’exigence lĂ©gale minimale de 3%. Ă€ 15,4%, le ratio de fonds propres total dĂ©passe lui aussi nettement les exigences rĂ©glementaires.

«Cette sĂ©curitĂ© et cette stabilitĂ© financières se reflètent dans l’évolution du cours du bon de participation, qui tĂ©moigne de la confiance des investisseurs», selon Mathias Thurneysen. Le cours de fin d’annĂ©e a atteint un nouveau record historique de 489 francs, soit une hausse de 5% (sans tenir compte du versement de dividendes supplĂ©mentaires). Lors de l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale du 5 juin 2024 sous forme de vote par correspondance, le conseil d’administration proposera un dividende inchangĂ© de 10.75 francs par bon de participation, reflĂ©tant une politique de distribution continue et fiable. Cette distribution devrait Ă  nouveau prendre la forme d’un dividende optionnel («dividende avec rĂ©investissement» ou «versement en espèces»), avec un rendement de 2,2% sur la base du cours de clĂ´ture de l’annĂ©e 2023. Si les titres se trouvent dans la fortune privĂ©e, la distribution est Ă©galement exonĂ©rĂ©e d’impĂ´ts pour les bailleurs de capitaux.

Bien entendu, ce dividende sera aussi versé à tous les sociétaires qui détiennent une part sociale. Leur nombre a déjà plus que doublé depuis la modification des statuts décidée lors de l’AG 2022 (ouverture de la coopérative à tous les clients de la Banque WIR). Bruno Stiegeler se montre confiant: «Nous voulons devenir encore plus attractifs aux yeux des particuliers, grâce à un nouveau ‹package sociétaire›, très intéressant en matière de conditions, qui sortira au printemps 2024.»

Recentrage sur le cœur de l’activité – revenus extraordinaires issus des ventes

Le désinvestissement des positions de négoce est terminé, et selon Mathias Thurneysen, celui-ci s’est révélé doublement payant: «Nous avons pu réaliser des bénéfices tout en éliminant la volatilité de nos résultats commerciaux.» Les résultats de la Banque WIR sont ainsi redevenus plus prévisibles. «Nos résultats opérationnels, quoique satisfaisants année après année, ne seront plus influencés par la volatilité des fluctuations du marché, même si nos positions de négoce ont été l’un de nos facteurs de succès à long terme», explique Mathias Thurneysen. «Nous nous recentrons sur le cœur de notre activité.»

Bien que le contexte des taux d’intérêt continue de peser sur notre chiffre d’affaires en monnaie complémentaire WIR, le résultat des opérations de commissions et de prestations de services a pratiquement pu être maintenu, à 19,2 millions de francs. La monnaie WIR fêtera – en même temps que la Banque WIR – ses 90 ans en 2024, un événement qui s’accompagnera de diverses offres promotionnelles et initiatives destinées aux entreprises anciennes et nouvelles du réseau de PME.

Comme l’année précédente, la vente d’un bien immobilier se répercute sur le résultat extraordinaire. «Dans le cadre de la modernisation de notre concept de succursales, nous vendons systématiquement les immeubles dont la banque n’a plus besoin», explique Stiegeler.

Du côté des coûts, on constate une augmentation des charges de personnel, qui s’explique par le fait que des postes vacants ont été pourvus et par une augmentation générale des salaires en 2023. Les charges de biens et de services comprennent des projets de mise en œuvre liés au développement de la stratégie agile – comme un développement innovant autour du thème de la monnaie complémentaire, dont la phase de test devrait débuter au premier trimestre 2024 – ainsi que la mise en œuvre réussie de la stratégie de modernisation de l’informatique. «Avec le transfert vers le cloud, nos postes de travail sur place et à domicile sont devenus encore plus attractifs et permettent une collaboration simple et efficace en interne et en externe», explique Bruno Stiegeler. Le CEO se dit par ailleurs très satisfait du rapprochement avec le Tour de Suisse: la Banque WIR est désormais un partenaire Premium de cette manifestation sportive riche de traditions – «deux institutions suisses qui, de par leurs valeurs, s’accordent parfaitement».

«Somme toute, nous avons une fois de plus démontré notre grande rigueur en matière de coûts en dépassant les valeurs budgétaires l’année dernière.» La preuve en est également la nouvelle organisation de la Banque WIR, mise en œuvre depuis le 1er janvier 2024, qui devrait permettre de gagner encore en efficacité. «Pas au détriment des ressources humaines», comme le précise le CEO.

VIAC poursuit sa success story – le CEO se montre optimiste pour 2024

Fin 2023, VIAC comptait près de 92 000 clients (annĂ©e prĂ©cĂ©dente: environ 79 000), les actifs sous gestion se montant Ă  2,97 milliards de francs (annĂ©e prĂ©cĂ©dente: 2,19 milliards de francs). La croissance de la première solution de prĂ©voyance entièrement numĂ©rique de Suisse, lancĂ©e en novembre 2017, se poursuit donc sans relâche. «Le succès de cette plateforme innovante a bien sĂ»r un effet durable sur les revenus de la Banque WIR», dĂ©clare Bruno Stiegeler. En 2023, la plateforme VIAC Ă©tait toujours en tĂŞte de nombreux comparatifs de coĂ»ts et de performances. De plus, ce modèle de rĂ©ussite sera Ă©tendu Ă  l’épargne-titres libre en 2024.

Dans le cadre de la stratégie cohérente de numérisation et de diversification, l’étroite collaboration établie depuis 2020 avec la fintech AMNIS Treasury Services AG dans le domaine du négoce de devises en ligne pour les PME («FX Trading») est en outre développée en permanence.

Pour 2024, Bruno Stiegeler s’attend à ce que le contexte mondial reste très exigeant, tant sur le plan politique qu’économique. Très bien capitalisée et dotée de réserves extrêmement solides, la Banque WIR est prête à poursuivre une croissance saine. «Nous allons non seulement renforcer notre position de leader en tant que banque d’épargne et de prévoyance et en tant que partenaire solide pour le financement de la construction et de l’immobilier, mais aussi progresser de manière significative dans notre base coopérative grâce à cette nouvelle offre.»

La Banque WIR poursuit sa croissance en nageant Ă  contre-courant (PDF)

Changez de banque maintenant et profitez d'un taux d'intérêt de 1,80% sur le compte d'épargne plus 2024. Valable jusqu'au 28.02.25 et uniquement pour les nouveaux capitaux. Les clients exitstants peuvent ouvrir leur compte en ligne directement sur notre portail (e-banking), de manière simple et pratique.

 

Changez de banque maintenant et profitez d'un taux d'intérêt de 1,80% sur le compte d'épargne plus 2024. Valable jusqu'au 28.02.25 et uniquement pour les nouveaux capitaux. Les clients exitstants peuvent ouvrir leur compte en ligne directement sur notre portail (e-banking), de manière simple et pratique.