Produits & solutions

Conseils & services

La Banque WIR accroît nettement son bénéfice net

Durant l’exercice 2019, la Banque WIR soc. coopérative a réalisé un bénéfice de 14,2 millions de francs et donc dépassé le résultat de l’année précédente. La croissance des crédits hypothécaires et des dépôts de la clientèle de même qu’un excellent résultat commercial y ont contribué. Le total du bilan a atteint un niveau record de 5,53 milliards de francs. Le versement d’un dividende inchangé sera proposé à l’assemblée générale. VIAC, la solution de prévoyance entièrement numérique, reste un succès impressionnant.

Bâle, le 14 fĂ©vrier 2020 | La Banque WIR soc. coopĂ©rative annonce, pour l’exercice 2019, un bĂ©nĂ©fice de 14,2 millions de francs en hausse de 5,3% par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. «Nous sommes globalement satisfaits de ce rĂ©sultat», commente le CEO Bruno Stiegeler. Il est plus rĂ©servĂ© concernant le rĂ©sultat d’exploitation qui pâtit de la situation tendue sur le front des marges pour l’ensemble du secteur bancaire et de l’évolution dĂ©favorable des affaires de la plus grande monnaie complĂ©mentaire au monde, l’argent WIR.

La base de capital de la Banque WIR est d’une robustesse Ă  toute Ă©preuve: les fonds propres augmentent Ă  nouveau nettement pour s’établir Ă  542,2 millions de francs et le ratio de fonds propres (Leverage Ratio) de 8,1% qui en rĂ©sulte est plusieurs fois supĂ©rieur Ă  l’exigence minimale lĂ©gale de 3%. «En outre, nous avons augmentĂ© le ratio de capital total Ă  16,1% et nous dĂ©passons largement les exigences rĂ©glementaires en matière de liquidité», explique Bruno Stiegeler.

Les pertes de revenus à mettre au compte de l’activité opérationnelle (revenu net d’intérêts et résultat des commissions) ont été compensées par des coûts stables. Avec un résultat des opérations commerciales de 14,7 millions de francs, l’entreprise a été très performante par rapport à la même période de l’année précédente
(-16,8 millions de francs). Le total du bilan a augmenté de 5% à 5,53 milliards de francs, soit un record absolu depuis les plus de 85 ans d’existence de la banque coopérative entièrement suisse.

Dans le segment des crĂ©dits hypothĂ©caires, la Banque WIR a enregistrĂ© une croissance de 1,1% Ă  3,91 milliards de CHF/CHW au cours de l’exercice Ă©coulĂ©. Globalement, les prĂŞts et crĂ©dits Ă  la clientèle ont Ă©galement augmentĂ© de 1,2% pour atteindre 4,64 milliards de CHF/CHW. Quant aux dĂ©pĂ´ts de la clientèle, une nette croissance de 4,8% (Ă  3,94 milliards de CHF/CHW) a Ă©tĂ© enregistrĂ©e – tous les types de comptes d’épargne et de prĂ©voyance affichent une croissance pour 2019. «C’est le rĂ©sultat de la diversification effectuĂ©e avec la première solution d’épargne de prĂ©voyance entièrement numĂ©rique VIAC ainsi que des conditions attrayantes que nous proposons Ă  nos clients en matière d’épargne et de prĂ©voyance», explique Bruno Stiegeler, qui se montre très satisfait de cette croissance. «Dans tous les comparatifs de taux, la Banque WIR doit toujours figurer dans le haut du classement – c’est ce que nous faisons de façon durable et vĂ©rifiable.»

En raison de la situation sur le front des marges dans un contexte de taux d’intĂ©rĂŞt historiquement bas, le rĂ©sultat net des opĂ©rations d’intĂ©rĂŞts, qui se monte Ă  58,8 millions de francs, est lĂ©gèrement infĂ©rieur Ă  celui de la mĂŞme pĂ©riode de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente (-1,5%). Un recul de 7,3% a Ă©tĂ© enregistrĂ© au niveau du rĂ©sultat net des opĂ©rations de commissions et des prestations de services (22,6 millions de francs), ce qui est avant tout dĂ» aux activitĂ©s WIR. Celles-ci se sont stabilisĂ©es en termes de nombre de participants au sein du rĂ©seau de PME suite Ă  la modernisation achevĂ©e Ă  la fin 2017. En raison du contexte dĂ©favorable la masse monĂ©taire WIR s'est lĂ©gèrement contractĂ©e. «Les carnets de commandes des PME restent bien garnis, de sorte que le système WIR comme source complĂ©mentaire de chiffre d’affaires et de revenus n’est pas prioritaire», explique Bruno Stiegeler. Le bas niveau des taux d’intĂ©rĂŞt continue Ă  freiner la demande de financements WIR traditionnellement avantageux. «Nous constatons toutefois une demande croissante de la part de nouvelles entreprises innovantes pour cette solution suisse de promotion des PME.»

Les charges de personnel, qui s'élèvent à 35,6 millions de francs, ont pu être réduites d’environ 1 million de francs (-2,8%). «Nous maîtrisons nos coûts», souligne Bruno Stiegeler, tout en précisant: «Agir en tenant compte des coûts reste indispensable dans l’environnement actuel.» Dans ce contexte, il ajoute que quelque 200 collaborateurs ont pris possession de leurs nouveaux postes de travail au siège modernisé de Bâle, ce qui a entraîné une augmentation des charges d’administration à 26,4 millions de francs (+10,0%). Les investissements consentis dans le cadre de l’offensive numérique ont augmenté les charges d’amortissement (+22,4%).

Le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale de verser un dividende inchangé par rapport à l’exercice précédent, de 10.25 francs par part ordinaire. Cette distribution sous la forme d’un dividende optionnel («dividende réinvesti» ou versement en espèces) correspond, sur la base du cours de clôture de l’exercice, à un rendement de 2,8%. Elle est exonérée d’impôt si les parts ordinaires sont détenues dans le patrimoine privé.

La première solution de prĂ©voyance en titres entièrement numĂ©rique du pilier 3a lancĂ©e en novembre 2017 continue d’afficher une progression fulgurante après plus de deux ans. Ă€ fin 2019, VIAC comptait dĂ©jĂ  environ 20 000 clients et un patrimoine sous gestion de plus de 300 millions de francs. «Cette solution sera Ă©tendue prochainement Ă  notre fondation de libre passage du deuxième pilier», rĂ©vèle Bruno Stiegeler.

En tant que banque coopérative fidèle à ses racines, la Banque WIR renforce la classe moyenne suisse avec son orientation sur les clients privés et commerciaux. Elle propose des produits bancaires et des solutions innovantes reposant sur des prestations et partenariats fiables, des solutions d’épargne et de prévoyance à des conditions imbattables ainsi qu’un réseau de PME doté de sa propre monnaie complémentaire, qui crée des opportunités pour acquérir de nouveaux clients tout en augmentant le chiffre d’affaires et le rendement. «Nous donnons à notre clientèle le sentiment positif et la certitude de contribuer à la prospérité en Suisse avec son argent», explique Bruno Stiegeler.

La Banque WIR accroĂ®t nettement son bĂ©nĂ©fice net (PDF)