Magazine clients

Magazine clients

Bâle, 23 novembre 2017 | La Banque WIR modernise le plus large réseau de PME de Suisse, en l’enrichissant de nombreux produits et services numériques. Dernier en date: VIAC, avec lequel elle étoffe son offre dans la prévoyance. Cette application de prévoyance offre, outre une épargne en titres sans concurrence, des comptes 3a classiques et ce, intégralement par le canal numérique.

«Nous créons une nouvelle voie pour notre génération, pour la garantie de la prévoyance vieillesse», indique Daniel Peter, cofondateur et CEO de la société VIAC AG, une startup fintech lucernoise, dans laquelle la Banque WIR détient une participation. «La solution de prévoyance de VIAC est lancée sur le marché sous son propre nom, en collaboration avec la Banque WIR », explique Germann Wiggli, président du directoire de la Banque WIR. «Les avoirs sont gérés par notre fondation de prévoyance Terzo.»

L’épargne de prévoyance entièrement numérique au moyen de l’application réduit les obstacles. «L’ouverture d’un 3e pilier peut se faire partout et à tout moment, en moins de huit minutes», déclare Daniel Peter, ravi . «Télécharger l’application, saisir ses données personnelles et sélectionner la stratégie de placement, et voilà, le tour est joué. Il est possible d’investir déjà à partir d’un franc seulement, ce qui est également une nouveauté.» Sans oublier que comparés aux autres solutions d’épargne-prévoyance en titres, les frais sont nettement plus avantageux. «En moyenne, nous coûtons 65% de moins que la concurrence», précise Daniel Peter. Une commission de gestion couvre à la fois les frais de transactions, les frais de tenue du dépôt et les frais liés à l’administration de la fondation. Cette commission se calcule uniquement sur le capital investi en titres.

À noter que l’épargne-prévoyance est un sujet omniprésent en ce moment, à cause des débats que soulève la problématique de la prévoyance (réforme des retraites): c’est pourquoi les jeunes tout spécialement doivent prendre en main leur prévoyance, estime Daniel Peter, cofondateur de VIAC. D’une conception claire, l’application VIAC procure également une grande flexibilité. «Il n’y a pas de montant, de durée, ni de frais minimums», ajoute Daniel Peter, «le client décide librement quand et combien il souhaite verser.» Un ajustement de la stratégie de placement peut intervenir à tout moment sans frais supplémentaires.  

La solution de prévoyance VIAC cible évidemment d’abord la clientèle privée, mais elle s'adresse aussi aux patrons de PME. Pour Germann Wiggli, le lancement de cette application marque un nouveau jalon dans la stratégie numérique de la Banque WIR: «Nos services doivent devenir plus attrayants et porteurs d’une plus grande valeur ajoutée.» Cela fait des années déjà que notre compte Terzo propose l’une des meilleures rémunérations de Suisse. Germann Wiggli estime que la solution de prévoyance 3a numérique comblera une lacune dans le portefeuille de produits et ce, de manière innovante. «Les clients profiteront désormais du meilleur des deux mondes: une forte puissance d’innovation et une solution offrant une sécurité maximale, soutenue par une banque coopérative financièrement solide, à vocation purement helvétique.» 

 

Interlocuteur pour toute question:

Volker Strohm
Porte-parole et responsable PR/médias numériques
medien(at)wir.ch
T 061 277 92 27
T 0800 947 948



Fichers

Initier chat